Numériser

MOULIN RICHARD DE BAS, 

AMBERT (Puy-de-Dôme),

le 19/08/2018

"Dans le vert des montagnes", hommage poétique au foisonnant roman "Gaspard des montagnes"

Longtemps Jacques Viallebesset s'est mis avec bonheur dans les pas de Gaspard. Ce, depuis sa première visite au moulin à papier ambertois. Enfant d'à peine dix ans, il se promet d'écrire des poèmes et rêve que l'un d'eux sera imprimé sur les feuilles dont la pâte est pillonnée, formée, séchée au vallon de Lagat selon une tradition artisanale, manuelle, noble.

Rendez-vous à Richard de bas, 9h45, m'avait confirmé Jacques Viallebesset. Cela me convient, le moulin est un de ces lieux où mes sens s'éveillent et l'heure semble battre d'autres secondes. J'arrive à 9h40. Jacques Viallebesset m'attend assis sur le muret, en face du moulin, avec Sylvain Péraudeau, un des maîtres du lieu. Conversent-ils là où s'assit Marius Péraudeau quand, peu avant ou guère après 1940, il imagina de créer un moulin-musée ?

Couv_173649

Jacques Viallebasset écrit car il a lu, beaucoup lu, par plaisir, par besoin, par curiosité. Il fut éditeur, spécialiste d'ésotérisme, étant lui-même franc-maçon. Il écrit avec Laurent Ducastel un roman La Conjuration des vengeurs édité en 2006. Glénat décide de l'adapter en BD et confie la scénario à Joëlle Savay. Deux tomes seront dessinés par Cyrille Ternon

J'installe mes micros dans un bureau tandis que Jacques Viallebesset me confie : Je suis un bon client ! La voix, rauque, se pose dans le grave. La fumée des cigarettes enroule les propos, enveloppe les idées. Fumer relève de son rite de la conversation. Courte réminiscence personnelle des images en noir et blanc d'antan, quand Pierre Dumayet invitait les téléspectateurs à lire tandis qu'au cinéma Gabin jouait Maigret, la bouffarde au bec. 

9782226173157-j

Adolescent, Viallebesset lit tout Henri Pourrat. Il découvre René-Guy Cadou grâce à Luc Bérimont qui anime, lui, La fine fleur de la chanson française. Cadou, une poésie "inutile comme la pluie" dont, selon Robert Sabatier, " le naturalisme, la rusticité lyriques, à la fois de pleine terre et sensible au surréel, son sens de la communauté des êtes et de la nature, de l'homme de tous les jours et du poète" constitueront un art de vivre, un art de lire, un art d'écrire. Jacques Bertin, le chantauteur comme il aime se définir, ne cesse d'entretenir l'âme de Cadou et de ses compagnons, ceux qui désormais figurent dans les anthologies sous le nom d'Ecole de Rochefort.

L'éditeur Jacques Viallebesset produira quarante livres par an. Recevoir quatre cents manuscrits, en choisir vingt, contacter des auteurs, tous experts, puis les accompagner à rédiger vingt autres titres, voilà un long apprentissage pour acquérir une certaine sapience, le métier d'accoucheur de textes. Brève réminiscence personnelle de l'annotation d'un professeur de lettres au lycée : "Sait lire, saura bientôt écrire". Jacques Viallebesset l'affirme et le répète : l'écriture s'enracine dans le fait de vivre, dans le geste (la geste) de l'existence. Il écrira, en 2011, L'Ecorce des coeurs. Entendons ce titre, mettons-le en bouche. Suçons sa fibre syllabique. Ce recueil témoigne que la leçon de Cadou est digérée. Le sens et le son nous transportent dans la nudité de la sincérité. Suivront en 2014, Le Pollen des jours et en 2015 Ce qui est épars.

visage

Les mains de Jacques Viallebesset ne cessent de rythmer le débit de ses phrases. Elles s'ouvrent, se serrent, tapotent la table. Je ne pourrai supprimer ou atténuer tous ces frappements au pied du micro. Tant pis, tant mieux. Qu'on entende les points d'insistance comme les coups de marteau du forgeron. Le langage se pétrit, se polit, se forge. 

51-0Rh9tE1L

En 2014, Jacques Viallebesset publie Sous l'étoile de Giono. Une évocation de l'univers de Jean Giono en quatorze poèmes. L'écrivain manosquin, le dira-t-on assez, n'est pas régionaliste. En 2020, Giono sera à l'honneur au Mucem de Marseille. Chaque année l'association des amis de Jean Giono met en avant une facette de son oeuvre universelle. La Société des amis d'Henri Pourrat, quant à elle, reviendra sur les traces de Gaspard des montagnes dans les années qui viennent pour fêter le centenaire du roman aux cent histoires. Les bois-gravés de François Angeli présents dans les belles éditions de Gaspard des montagnes et de Dans l'herbe des trois vallées feront l'objet d'une exposition itinérante.

RDBCista

Jacques Viallebesset, libre-scribouilleur, chemine de librairie en bibliothèque, de collèges scolaires en fêtes du livre pour confier ses poèmes, donner chair aux phrases et initier - si besoin est - chacune à chacun aux plaisirs de la langue. Non, affirme-t-il, le papier n'est pas obsolète, deux fois non, la poésie ne disparaît pas des rêves adolescents, trois fois non, Gaspard n'est pas qu'un monument dressé sur la place du Livradois, dans la cité d'Ambert. Gaspard est là dans le vert des montagnes et il le sera tant que la feuille sera verte et qu'on rira à la vie devant tant d'espace où court le conte fol et où passe un parfum de campagne. Tant que l'amitié sauvera tout.

Invitation à lire à haute voix, ci-dessous...

Numériser 2