IMG_2855

Vivats de Vibrevanz

Viricelles (Loire),

le 18/11/2017

Un duo dans une bulle de sons 

Viricelles, aux Vivats du vendredi 17/11/17. Sur scène, ils s'installent, Patrick Abrial côté cour, Jye côté jardin, assis dans une ellipse d'enceintes, entourés de lumières qui les auréolent. Abrial, masqué dans l'arc ombré de son chapeau, Jye, la silhouette floutée dans sa longue chevelure. Puis, les voix des deux guitares se mêlent à celle du chanteur, et voici que les visages se lèvent, s'éclairent, et voici que s'ouvre la sphère et nous aspire. Les sons débordent, arrivent par ondes concentriques jusqu'au creux de nos oreilles surprises... Les notes arrivent justement placées, les nuances s'enchaînent à la mesure des phrases. C'est à la fois carré et rond. La quadrature du cercle ? 

C'est donc un tête à tête, un duo, sans premier ni second. Pas de faire-valoir - ou alors chacun se voudrait le faire-valoir de l'autre. Un duo sans duel. Un duo pour combiner sans dupliquer. Un duo pour que dialogue l'écho d'une intime connivence. Les chansons ? Prétextes, semble-t-il, rien que des prétextes à habiller ces belles de parures nouvelles. Les chansons de Patrick, certes, mais une de Gainsbourg, une autre de Piaf ou de Brel. Pas fagotées, ni maladroitement maquillées, non, amoureusement découvertes et tendrement revêtues.

 Photo : Serge Féchet

(Photo : Serge Féchet)

Jye, musicien d'origine bretonne. Les bals, les orchestres, les routes, les métros, les cafés, les groupes, tout un apprentissage du genre "On the Road Again" qui forge un savoir-faire trempé dans des braises trouvées peut-être, tel Robert Leroy Johnson, à un carrefour du diable... Qui sait ?

Patrick Abrial. Acte 1, une vingtaine d'années (1966-1982) où, tout d'abord remarqué par une maison de production après un passage à la télé, il chemine ensuite de salles de concert en MJC, de ballade folk en rock musclé. Acte 2, une trentaine d'années (1982-2015) durant lesquelles il développe Abrial Studio, lieu de compétences musicales où bientôt s'ajoute Thibault Abrial, le fiston passionné qui joua avec Trust, Michel Berger et Johnny Hallyday. L'Abrial Studio crée des musiques, des arrangements autant pour des marques publicitaires que pour des événements, des scénographies (par exemple au musée de Vevey consacré à Charlie Chaplin). Acte 3, rencontre avec Jye. Décision de jouer ensemble et de naviguer de conserve, contre vents et marées, pour une grande course de havres en scènes. Aux Francofolies 2015, l'accueil est chaleureux, encourageant. Un album approche, un CD semblable au concert, bien enregistré, bien calé, lisse et rond comme une pomme qu'on croque à pleines dents. Par goût des pures saveurs.